image

Pour partir vers Puerto Williams, où nous comptons faire une dernière randonnée patagoniene, nous sommes restés quelques temps à Punta Arena, grande ville du sud, pour attendre le bâteau nous permettant de traverser. La photo ci-dessus est le cimetière.

Nous avons logé à l’hostal Independencia, où le jardin sert de mini-camping. Le gérant Eduardo,  aime organiser de grands repas et nous avons pu déguster l’asado chilien (barbuc!) et un curanto maison, miam 🙂 adresse recommandée.

image

La ville possède également un musée gratuit assez joli, musée régional de Magallanes, qui représente l’intérieur d’une maison d’un riche propriétaire de moutons.

Pour rejoindre Puerto Williams, la solution la moins cher et la plus rapide est l’avion, départ quotidien. Nous choisissons le bateau pour la beauté des paysages du canal de Beagles.

Suite à la traversée, nous sommes accueillis par un beau lever de soleil à Puerto Williams.

image

image

Et c’est parti, nous commençons notre randonnée avec Barbara et Willy, auxquels se sont ajoutés Thomas (Belge), et Sam (Allemand, avec pas un poil d’accent, il parle français mieux que nous).

image

Le paysage est superbe 🙂

image

Le soir nous campons sur le chemin sous une fine bruine, et le lendemain :

image

20 cm de neige sont tombés pendant la nuit rendant le chemin invisible et les paysages irrésistibles. Nous décidons de rebrousser chemin.

image

La randonnée sur la neige nous a beaucoup plue, même si nous étions déçus de ne pas avoir fini les 4 jours de randonnée prévus à l’origine.

Au retour, la gérante du camping El Padrino nous régale avec du crabe, spécialité pêchée sur place.

image

Nous repartons dès le lendemain vers Ushuaia, la dernière ville du sud d’Argentine, en terre de feu. Notez que Puerto Williams, plus au sud que Ushuaia est situé par le Chili dans la région Antartique ! Nous avons donc randonné en Antartique (enfin du point de vue chilien).

image

Ushuaia est une ville bien plus importante et touristique que Puerto Williams. Le concept de bout du monde y est bien exploité. Nous y restons une demie journée, le temps de prendre un avion pour Buenos Aires. Hasta luego Patagonia!

image

Et pendant ce temps, certains étaient en Guadeloupe !

image

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s